Eric Diard : "... J'aimerai qu'on soit à l'avant-garde !"
play_arrow
11/10/2019

Eric Diard : "... J'aimerai qu'on soit à l'avant-garde !"

Devant l'Assemblée Nationale, le 1er octobre 2019, des citoyen·ne·s animalistes revendiquent la Loi de Rose. Sur place, Laura tend son micro et rencontre la porte parole et le Député Eric DIARD (LR).

 
Temps d'écoute : 12'19''

 

 

 


La pensée antispéciste gagne du terrain. Le sujet des Droits des Animaux et de leurs intérêts à vivre sont au centre du débat.

Durant cette opération de désobéissance civile pour la LOI DE ROSE du 1er octobre 2019 devant l'Assemblée Nationale, le Député de droite Eric Diard prend la mesure de l'importance du sujet. La pression des 500·000 voix portées sur le Parti Animaliste aux élections européennes, pour une élection mobilisant pourtant une faible partie de l'electorat, inquiète les arcanes du pouvoir et les porteurs de mandats. Le sujet n'est plus un délire d'originaux mais bien un mouvement de fond, un sujet de société.

Fort de ce constat, le Député répond aux questions sans langue de bois. Il ne peut faire autrement que comprendre l'antispécisme, réserves gardées sur les modalités d'actions ou les intérêts divergents d'économie et de sociologie. Il serait un allié à la cause des autres animaux même s'il ne parle encore que de bien-être animal.


*******

Sur le même sujet : Présentation de la loi de Rose