POUVOIR, CHOIX, LIBERTE
play_arrow
09/11/2019

POUVOIR, CHOIX, LIBERTE

Et au 8eme épisode fut la révolution.

Temps d'écoute : 15'44''

 


 

 

Avec cette Chronique Ethique, si Zet conserve la trame des concepts, il vous propose de découvrir ou redécouvrir la pensée déterministe afin de prendre conscience de l'importance du conditionnement et de l'impact du système dominant. L'idée est de favoriser la réunion des facteurs permettant de (re)construire notre émancipation. Il s’agit alors de pouvoir prendre sa part non plus seulement individuelle (libéralisme) mais collective à la destruction des systèmes de domination en sortant de leur mystification.

Il y a actuellement une transformation de la lutte qui remet en cause le cadre dans lequel les dominants souhaitent nous enfermer : l’idéologisme. Le champs de la revendication politique prend davantage sa source dans le matérialisme, la réalité des vécus et des interactions. Elle ne peut plus être dépendante de l’idée d’un contrat social que finalement aucun·e n’a jamais signé puisqu’iel se l’est vu imposé à la naissance. La lutte change parce que la compréhension de la chose politique change.

Cette chronique se situe dans la même mouvance que le livre de Geoffroy de Lagasnerie (La conscience politique, Fayard 2019) qui vise à sortir des mythologies politiques. La lutte peut enfin commencer.

 

 

*******

Version lisible

Temps de lecture : 12'18''

 

Troll : « Tiens tu es encore là toi. »
Troll : « Ben oui je suis venu pour la chronique comme d'hab. »
Troll : « Comment ça pour la chronique mais ça continue ce truc là il avait pas fini. »
Troll : « Ah non non c'est parti pour durer son machin. »
Troll : « Et ça commence quand ? »

Générique.

Voix de robot : « Bonjour et merci d'être à l'écoute de chronique éthique. »
Troll : « On considère qu'il a dit bonjour la ? »
Troll : « Rah je sais pas... c'est délicat. Je te cache pas que c'est délicat. »

Dans les chroniques précédentes nous avons parlé de la construction des oppressions systémiques.
Et comme nous l'avions vu, bien que celles ci soient toute différentes en terme de modalité, elles découlent cependant des mêmes facteurs. Il y a pourtant certaines notions fondamentales dans cette architecture que nous n'avons abordé qu'en filigrane. Profitons donc de cette chronique pour apporter davantage de précision.
Et sans plus attendre voici la liste des sujets que nous allons développer :
1 le pouvoir.
Foule : « T'es le plus fort !! »
2 Le déterminisme.
Foule : « aller le déterminisme ! Tu peux le faire»
3 le choix.
Foule : « Vive le choix ! Faut que tu gagnes
4 la tolérance
Foule : « Je t'aime ! Toujours avec toi !
5 le libéralisme.
Foule : « bouh ! T'es nul ! Barre toi !
Et le gagnant est... ah ben non y a pas de gagnant ou de perdant apparemment on va parler de tout.

Capitaine méritocratie : « Cap'taine méritocratie à la rescousse ! Laissez moi faire le pouvoir c'est mon dada ! Le pouvoir c'est ce qui permet à chacun d'être libre et de faire ce qu'ils veut. C'est ce qui distingue les faibles des forts. C'est ce qui justifie la domination des méritants sur les parasites, Des bourgeois sur...»
Troll : « Nan mais il est sérieux lui ? »
Troll : « Houla c'est pas possible de dire des trucs pareils »
Fulbert Éthique : « Vous avez 7 nouveaux sophismes »
Troll : « Oh un peu de tolérance aussi tout le monde à le droit de s'exprimer »
Troll : « Je vais m'exprimer à coup de barre de fer sur tes genoux... »
Troll : « On n'est pas obligé d'en arriver là »
« Au secours à moi »
Antith Éthique : « Hahaha vous voyez à quoi vous mènent vos discussions stériles ?

Stop !
On va reprendre. Le pouvoir a plusieurs définitions. Les confondre c'est donc semer la confusion dans les discours. Pour l'instant on va s'intéresser au pouvoir dans le sens de puissance ou possibilité.

Troll : « Héhé ça va pas te plaire ça.
Troll : « Pourquoi ?
Troll : « Ben parce que ça veut dire qu'on va aller plusieurs fois dans la dimension lexicale
Troll : « Pas de souci faut juste que j'attrape mon casque avant qu'onnnnnnnnnaaaaaaahhhhh !!!!!!

Pouvoir :
Capacité naturelle et possibilité matérielle d'accomplir une action.

Autorité, puissance que détient une personne, moyens d'action de quelqu'un sur quelqu'un ou sur quelque chose. .

Le pouvoir c'est donc au moins 2 choses : Le fait d'avoir la capacité de faire quelque chose, et le fait de détenir une autorité. Dans le premier cas la contrainte est matérielle, nous n'avons donc pas d'autre choix que de nous y soumettre, tandis que la deuxième est de l'ordre de la croyance. Nous acceptons l'autorité de manière culturelle même si celle ci a été forgé par des contraintes matérielles. Dans les 2 cas notre puissance d'action est limitée que ce soit par les lois de la physique, incluant notre biologie, nos connaissances, et les pressions sociales organisée en pouvoir. On va donc parler de déterminisme.

Le déterminisme aussi c'est mon dada ! Je suis complètement pour le fait d'être déterminé. En tant qu’entrepreneur j'écrase la concurrence avec persévérance !

Troll : « Nan mais on parle pas de ça ! »
Troll : « C'est quoi le rapport ? »
Fulbert Éthique : « Je détecte 3 paralogismes »
Troll : « Mais qu'est ce qu'il fout encore là lui ? »
Antith Éthique : « Vous avez encore tellement a apprendre sur la neutralité »

Non le déterminisme ce n'est pas le fait d'être déterminé.

Troll : « Ben alors c'est quoi ? »
Troll : « Non mais t'es sérieux j'ai pas encore pu mettre mon caaaaaasque !!!!! »

Déterminisme : Principe scientifique d'après lequel tout phénomène est régi par une (ou plusieurs) loi(s) nécessaire(s) telle(s) que les mêmes causes entraînent dans les mêmes conditions ou circonstances, les mêmes effets.
En philosophie : Doctrine d'après laquelle les actions des être sentients sont, comme les phénomènes de la nature, soumises à un ensemble de causes extérieures.

Troll : « Rien compris »

L'idée c'est que rien n'échapperait aux lois de la physiques. Dans un système déterminé tout est cause et conséquence.

Troll : « Ah ouais je me rappelle que t'avais dit ça déjà »

Donc tout événement découle d'événements antérieurs et engendre à son tour d'autres événements. Pour faire une métaphore, prenons un dé.
Troll : « ça y est »

et lançons le.

Troll : « ah ben c'était bien la peine de le prendre »
Troll : « bon j'ai fait 2 »
Troll : « t'as fait de quoi ? Oh dis moi que c'est de la confiture de châtaigne... ou de cerise ! T'as fait de la confiote de cerise ? Eh les gars y a momo qu'a fait de la confiote de cerise !
Troll : « Nan j'ai fais 2 le chiffre »
Troll : « Fausse alerte ! Franchement c'est pas cool. »

Le résultat obtenu va dépendre de divers facteurs : la masse du dé, le nombre de faces, la force du jet, la résistance de l'air, la gravité, la surface de collision, l'angle du lancé... Si nous connaissions ces variables en amont avec précision, nous serions capables de prédire le résultat. Ce principe est le même pour tout phénomène répondant aux loi de la physique, c'est à dire tous les phénomènes connus jusqu'à présent à priori.

Troll : « Cool ! Du coup tu savais que j'allais faire 2 ? t'es un peu comme un voyant. Tu sais prédire l'avenir »

Non. Le déterminisme ne dit pas que nous sommes omniscient.e.s mais que tout événement est régit par des causes. Que nous soyons capable de les mesurer ou non ne change rien au fait qu'elles soient potentiellement mesurables. Je ne suis pas en mesure de savoir que tu as fait 2 mais les facteurs ont fait qu'aucun autre chiffre ne pouvait sortir.